Culture

La damasquinerie ou l'art ancestral meknassi

Par:  

CULTURE La damasquinerie, c'est l’art de la gravure sur acier ou sur fer, dont les entailles reçoivent par la suite des fils d’or, d’argent ou de cuivre pour former des dessins et des mosaïques.

Cet art est originaire de la ville de Damas, capitale de la Syrie. Beaucoup de personnes, marocains ou/et étrangers sont fascinés par cette technique de décoration si particulière.

La délicatesse et la beauté de la damasquinerie sont très appréciées et utilisées dans la décoration de diverses pièces comme les éperons, les étriers ou encore les gardes de sabres. On en trouve aussi comme des décorations raffinées pour les vases, les bijoux et les assiettes.

Cet art est en voie de disparition au Maroc. Aujourd'hui, les artisans damasquineurs se trouvent uniquement à Meknès et à Tolède (Espagne). Il en reste peu alors que cette discipline artistique serait plusieurs fois centenaire.

C'est pourquoi le ministère chargé de l'artisanat à mis en place, il y a un peu plus de deux ans, un plan de sauvetage de la damasquinerie, sous le nom de "Demasquini". Il attribue des subventions et fourni des aides aux artisans pour l'exercice de leur art.

Le ministère a aussi fait appel à de nombreux designers de tout le pays pour créer des collections d'objets nouveaux et tendances afin de remettre au goût du jour des traditions d'autrefois.

Le designer de Marrakech, Younes Duret, a fait parti de cette grande expérience. Il lui a même dédié un blog pour faire partager son aventure avec les internautes et faire redécouvrir cet art au monde entier.

Chacun peut suivre ses aventures et son apprentissage de la damasquinerie mais aussi devenir un acteur en proposant son travail et ses croquis pour la prochaine collection de produits : artisanat.younesdesign.com. Le designer a créé pour l'occasion une corbeille de fruit design.

Dans la médina de Meknès, on trouve une petite échoppe appelée le Palais Damasquini avec à sa tête un artisan diplômé d'état. Il propose une découverte et une petite visite de son échoppe ainsi que des objets à la vente comme des plats, des cruches d'eau et autres décoration d'intérieur pour les amateurs de damasquinerie.